NAVIGATION
...
...

Partagez | 
 

 [MISS. MJ] [Roz/Beryla/Libertalia/Tran Kill/Armin] Journey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Messages : 29
Points d'XP : 0

Personnage
Culte: Spitalier
Rang: Préserviste
Résumé:
avatar

La porte sud marquait la frontière entre la ville et la campagne abruptement, sans prévenir. Au-delà des lourds panneaux de métal, la route s’élançait en un long ruban d’asphalte défoncé au milieu de la plaine. Cela ne durait pas. Il y a longtemps qu’ils n’utilisaient plus de goudron pour définir les voies de circulation. Ces dernières se créaient à l’usage, le piétinement de milliers de pieds et le roulement de milliers de roues. Ceux qui empruntaient ces chemins de voyage continuaient d’en marquer les intersections avec ces monticules de pierres similaires à des cairns. La plupart étaient le fruit du travail des ferrailleurs mais tout le monde s’occupait de les entretenir. Ils pouvaient vous sauver la vie. Non seulement vous ne perdiez pas votre chemin, mais leur hauteur les portaient bien au-delà de la neige quand celle-ci tombait drue. Armin n’avait pas un grand sens de l’orientation, aussi il se fierait à chaque caillou pour atteindre la forteresse.
Pas loin de 600 kms. C’est ce qu’il avait dit à Roz. Le plus dur resterait à faire lorsqu’ils auraient quitté les frontières du Protectorat, seuls dans le Poumon Noir.
Finalement, c’était plutôt une bonne chose qu’il soit cinq à effectuer le voyage. Plus on était nombreux, moins les risques étaient grands.
La journée s’annonçait belle quoique froide en cette période de l’année.
Les chevaux ne renâclaient pas à l’exercice et ils supportaient assez bien les basses températures. Non loin, Beryla faisait ronfler le moteur d’une petite moto. Armin sourit. S’il se posait la question de savoir s’ils auraient assez d’étapes sur la route pour trouver de la nourriture pour les chevaux, il se demandait ce qu’il en était de l’essence. Mais ce n’était pas son problème. Qui sait, peut-être que la moto serait un avantage.
Ce qui l’intriguait le plus était le véhicule du Chroniqueur. Motorisé lui aussi mais qui semblait fonctionner comme par magie, sans bruit, sans fumée. De larges panneaux scintillants reflétaient les rayons du soleil d’hiver et vous égratignaient les yeux si vous les regardiez trop longtemps. A son extrémité, une charrette à bras était accrochée en remorquage, pleine de bric-à-brac dont il supposait que le jeune ferrailleur n’avait pas voulu se séparer.
De toutes les montures, ce serait sans doute celle-ci la plus optimale pensa-t-il. Ces Chroniqueurs s’apparentaient plus souvent à des magiciens qu’autre chose !

Armin n’était pas bavard et Roz non plus. Ils cheminèrent côte à côte, en silence, les chevaux au petit trot pour manger un maximum de distance tant que la lumière du jour le leur permettait. Il espérait pouvoir atteindre la forteresse d’Arnsberg, haut-lieu des préservistes spitaliers qui leur permettrait de faire d’obtenir du ravitaillement. Cette partie-là du voyage n’était qu’une formalité pensait-il.
Lorsqu’ils dépassèrent le croisement qui menait au Spital, Armin ne put retenir un regard nostalgique en sa direction. Il irait terminer sa vie là-bas, quand son devoir envers l’humanité serait accompli et en espérant que la brûlure ne l’aurait pas emporté. Mais pour ça, il comptait sur ses camarades. L’un d’eux aurait sans doute assez de pitié pour l’achever avant qu’il ne devienne un Lépros.
Quelques heures plus tard, un cairn qu’il connaissait émergea sur le bord de la route.
C’était celui qui indiquait la bifurcation vers Anrsberg. Personne n’empruntait ce chemin dont le tracé se perdait dans les herbes folles : non seulement parce que seuls les spitaliers préservistes avaient le droit de séjourner entre ses murs – Kranzler, le commandant en chef, ne faisait aucune exception - mais aussi parce que le secteur était hautement toxique.
Des cadavres de rats, d’oiseaux ou d’insectes pourrissaient aux alentours. Si l’homme pouvait traverser ces contrées, les animaux de petites tailles n’y survivaient pas.
Armin arrêta son cheval à l’intersection.
Il observa le paysage longuement, silencieusement.
La petite troupe s’arrêta à sa suite.
Finalement, il se retourna et appela Roz à ses côtés.
Il tendit une main gantée en direction de l’est et lui demanda.

- Que vois-tu ?

HJ : Ceux qui le souhaitent (Roz, c’est obligatoire pour toi), vous me faites un jet de Perception (INS) avec un seuil de difficulté de 2.
Pour rappel : un jet de dés implique que vous lanciez un nombre de D6 égal à votre score en Perception+Instinct (Instinct seul pour ceux qui n’ont pas la compétence) et que vous devez obtenir au moins 2 succès (= seuil de difficulté). Un succès est un score de dé égal à 4.5 ou 6.
Pour lancer les dés > répondre > faire son rp > sélectionner « lancer #1» D6 > sélectionner le nombre de dés à lancer > envoyer.
Vous pouvez alors éditer votre message de rp pour inclure le résultat des dés si vous le souhaitez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Points d'XP : 0

Personnage
Culte: Apocalyptique
Rang: Epervier
Résumé:
avatar
Apocalyptique
Apocalyptique
Sans était déjà bien fini de l’excitation du départ pour Beryla. La monotonie du voyage et le mutisme de ses compagnons avait rendu la guerrière d'humeur maussade.  outre les spitaliers, les 2 autres nouveaux n'avaient pas l'air bien rigolos, surtout la grande aveugle ...elle n'avait jamais trop aimé les chroniqueurs, et celle ci ne dérogeait pas à la règle. En plus de tout ça, Béryla commençait à sérieusement s'inquiéter pour ses réserves de carburants. elle avait bien embarqué un bidon au cas où, mais s'ils ne trouvaient pas des dépôts réguliers sur leur chemin, elle allait devoir rapidement trouver une solution de rechange...Et  elle ne préférait pas penser à la réaction de Neron si par malheur elle ne pouvait lui ramener la bécane...

Bref, Beryla broyait du noir lorsqu'Armin s'arrêta et interrogea Roz

"Le membre 'Beryla' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'D6' : 5

--------------------------------

#2 'D6' : 4"

HJ : Si j'ai bien suivi, mon lancer est réussi, faut il que j'attende malgré tout que Roz réagisse et que je m'ajuste alors à sa vision?  Désolé pour ce HJ un peut naif mais je n'ai pas vraiment l'habitude des lancers ....merci de votre compréhension  Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 456
Points d'XP : 135

Personnage
Culte: Juge
Rang: Fambulicier
Résumé:
avatar
MJ
MJ
Le membre 'Beryla' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'D6' : 5

--------------------------------

#2 'D6' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.d3genesis.com
Messages : 42
Points d'XP : 0

Personnage
Culte: Chroniqueur
Rang: Agent
Résumé:
avatar
Chroniqueur
Chroniqueur
[Comme son nom l'indique, c'est un jet de perception. Autrement dit, même si tu as réussi, le MJ doit te dire ce que tu perçois Wink Ce qu'il fera lorsque son tour viendra, tout simplement.]

Dans les grandes plaines désertes, Libertalia se fiait d'autant plus aux bruits. Sa vision n'était pas exceptionnelle pour déceler autre chose que ses compagnons de route et la force du vent. Impossible de dire si les nuages formaient quelque chose de rigolo, si le ciel était bleu ou gris ou encore, si quelqu'un envoyait des signaux de fumée au loin, ou si une maison se trouverait sur leur route. Qui plus est, son sens de l'orientation était sévèrement affaibli par ici. Une route inconnue, une destination inconnue, pour le coup, Libertalia avait tout de l'aveugle. Au moins percevait-elle les autres. Les Spitaliers offraient une vision en miroir de Libby et Tran et le dernier, une femme de ce qu'elle avait pu entendre et deviner à la silhouette, les suivait plus en traînant les pieds qu'autre chose.

Quand Armin s'arrêta, elle l'imita, tournant la tête vers lui. Si Beryla fleurait bon l'Apocalyptique, sa fine odeur fut masquée par les senteurs alentours. Où qu'ils soient, Libertalia n'était pas tranquille. Son handicap la perturbait ici plus que jamais. Il n'y avait pas assez de formes, pas assez de mouvements, son masque lui était presque inutile. Elle le gardait tout de même vissé à son visage pour interdire les autres de découvrir son vrai visage, en plus de se protéger contre les effluves toxiques qui outrepassaient ses protections.

Comme pour se prouver qu'elle n'était pas une incapable, ni un fardeau pour cette expédition, Libby tendit également le nez. Et l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sunsetkindaorange.com
Messages : 456
Points d'XP : 135

Personnage
Culte: Juge
Rang: Fambulicier
Résumé:
avatar
MJ
MJ
Le membre 'L13ERTALIA' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D6' : 3, 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.d3genesis.com
Messages : 29
Points d'XP : 0

Personnage
Culte: Spitalier
Rang: Préserviste
Résumé:
avatar
A l’orée du protectorat, les choses étaient bien différentes qu’en Jusiticienne. Ici la loi des Juges avaient du mal à s’appliquer aussi distinctement qu’ailleurs.
Armin inspecta les alentours d’un œil perçant le temps que ses compagnons de route observe l’est et que Roz se fasse sa propre idée.
Quand il posa de nouveau ses yeux sur elle, il mit son masque à gaz plus par habitude que par nécessité et éperonna sa monture pour avancer dans les terres désolées. Il espérait bien que Roz le suive, aussi il ne prit pas la peine de l’inviter à le suivre.
De là où elles étaient, la Chroniqueuse et l’Apocalyptique firent aussi leur propres observations. Chacune à sa manière, elles repérèrent ce qui avait pu attirer l’œil du Spitalier : l'une par ses yeux, l'autre en distinguant une masse plus imposante dans ce désert.
Au milieu du sable et de la poussière, parmi des cadavres d’insectes, le corps d’un homme gisait dans une position qui n’augurait rien de bon quant à son état.
Couvert d’une espèce de poncho sale, un chapeau à larges bords battait la terre sèche sous l’effet de quelques bourrasques. Il était coincé sous une de ses épaules et ne pouvait pas s’envoler.
Lorsqu’il arriva à proximité, Armin descendit de cheval et s’accroupit près du cadavre. Sans le toucher d’abord, il fit ses premières observations.

- Qu’est-ce que tu en penses ? demanda-t-il à son acolyte.

HJ : les autres vous me dites si vous vous approchez ou non. Ceux qui restent comme ceux qui s’approchent, vous me faites un jet de perception. Roz, tu me fais un jet de perception (#jet 1) et un jet de medecine (#jet 2)
Pour lancer 2 jets distincts : Selection du Dé (6 ou 100) > indiquer le nombre de dés qu’on veut lancer > cliquer sur la croix à droite pour faire apparaître une seconde ligne > de nouveau sélectionner le dé > de nouveau indiquer le nombre de dés qu’on veut lancer.
Je montre le résultat pour moi en dessous pour que vous compreniez mieux le principe

Armin lance 1 D6 pour Perception (jet#1) et 8 D6 pour Medecine (jet#2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 456
Points d'XP : 135

Personnage
Culte: Juge
Rang: Fambulicier
Résumé:
avatar
MJ
MJ
Le membre 'Armin Haber' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'D6' : 5

--------------------------------

#2 'D6' : 5, 5, 6, 3, 4, 2, 5, 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.d3genesis.com
Messages : 33
Points d'XP : 0

Personnage
Culte: Apocalyptique
Rang: Epervier
Résumé:
avatar
Apocalyptique
Apocalyptique
Un peu en retrait du groupe, Beryla regarde le spitalier s'approcher du cadavre. Elle attend sagement de voir comment va évoluer la situation, ne voulant pas prendre de risque inconsidéré ...Manquerait plus qu'elle attrape une saloperie.....vraiment, cette échappée lui déplaisait de plus en plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 456
Points d'XP : 135

Personnage
Culte: Juge
Rang: Fambulicier
Résumé:
avatar
MJ
MJ
Le membre 'Beryla' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D6' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.d3genesis.com
Messages : 28
Points d'XP : 0

Personnage
Culte: Spitalier
Rang: Famulancier
Résumé:
avatar
Spitalier
Spitalier
La monotonie de ce début de voyage eut l'effet opposé sur la Spitalière, contrairement à l'Apocalyptique, le silence et la routine convenait parfaitement à Roz. Elle semblait plus détendue entourée d'un nombre réduit de personnes identifiées.

Elle n'hésitait à s'élancer au galop en éclaireur dès qu'un passage semblait plus "louche" que les autres, mais au bout du 6ième aller-retour en moins de 2h, il apparut qu'elle était seulement accro à cette sensation de liberté que procure une course à cheval dans un décor immense.

Et cela se confirma d'autant plus lorsqu'Armin lui demanda ce qu'elle voyait. Elle cligna vainement des yeux, visiblement incapable de détecter quelque chose d'anormal alors qu'elle s'était auto-proclamée "éclaireuse".

Ses traits redevinrent graves alors qu'elle suivait le Préserviste auprès du cadavre, Elle mit à son tour pied à terre après avoir ajusté son masque, et se livra du mieux qu'elle pouvait à un examen post-mortem.


HJ : Étant donné que j'ai que 1 en instinct + 0 perception et qu'il faut une réussite de 2, j'ai considéré un échec automatique pour le jet de perception. Pour le jet de médecine, j'espère ne pas m'être trompé : 4 en médecine + 2 en int = 6 jets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 456
Points d'XP : 135

Personnage
Culte: Juge
Rang: Fambulicier
Résumé:
avatar
MJ
MJ
Le membre 'Roz Quaglia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D6' : 4, 6, 4, 6, 5, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.d3genesis.com
Messages : 42
Points d'XP : 0

Personnage
Culte: Chroniqueur
Rang: Agent
Résumé:
avatar
Chroniqueur
Chroniqueur
Ce sont les positions et démarches de ses compagnons de route qui indiquèrent le mieux à Libby ce qui se passait. La manière dont ils se penchèrent sur une tache sombre dans son champs de vision sur laquelle le vent glissait, elle y devina alors un corps. Immobile, donc un cadavre. De ce qu'elle savait, ce n'était pas non plus quelque chose d'exceptionnel, dans ces terres hostiles.

Elle s'approcha à son tour et, d'une voix grave et rauque, leur intima de reprendre la route :

– Ne trainons pas. Nous avons encore de la route.

Et autant dire qu'elle n'avait pas envie de s'éterniser par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sunsetkindaorange.com
Messages : 29
Points d'XP : 0

Personnage
Culte: Spitalier
Rang: Préserviste
Résumé:
avatar
Rien.
Les alentours sont vides de vie où que chacun regarde. Même Libertalia et son masque de chroniqueuse ne repère rien. En dehors de ce cadavre, il n’y a personne d’autres.
Il s’agit apparemment d’un homme si l’on en juge par la carrure et par ce qu’il reste de barbe sur la base de la mâchoire.
Sans ôter ses gants, Armin soulève un chapeau à larges bords pour dévoiler un visage qui n’est plus qu’un maelstrom d’os et de chair, préservé quelque peu par le soleil hivernal. Aucun n’insecte n’est venu s’y loger. Il fait trop froid. Ou alors aucun ne s’aventure plus par ici.

- Un Juge, marmonne-t-il à l’adresse de Roz, toute proche.

L’homme ne porte pas d’armes, pas même son marteau légendaire. Peut-être a-t-il encore sur lui son Codex ? Pourtant, Armin ne fait pas mine de le fouiller. Dans l’immédiat, il laisse Roz faire ses observations en tant que médecin. Autant dire que la jeune femme ne le déçoit pas, loin de là.
Rapidement, elle établit qu’il est surement mort de ses blessures. Le froid l’empêche de déterminer depuis quand en revanche, l’hypothermie ayant probablement joué un rôle dans le passage de vie à trépas de l’homme. Les coups sont multiples, donnés principalement par des armes contondantes mais la Spitalière ne tarde pas à remarquer les quelques coups de lame aussi. En observant de plus près, elle parvient même à déterminer que les lames en question étaient surement rudimentaires. Armin écoute attentivement son pronostic.
Roz pousse son art à vérifier sur les mains s’il y’avait des traces d’infections, de maladies ou même de sporulation (HJ : infection par la Septie). Mais rien de tout ca. Juste les stigmates d’une vie rude.
La multitude des attaques laisse penser qu’il n’y avait pas qu’un seul agresseur. Il devait même être nombreux. Les Juges, dans ce coin du Protectorat, sont plutôt coriaces. Il a surement fallu beaucoup d’adversaires pour en venir à bout avec des armes aussi peu élaborées.
Libertalia choisit ce moment pour s’approcher.
Les Chroniqueurs ne sont pas particulièrement réputés pour leur tact ou leur diplomatie mais jusqu’à maintenant, Armin n’avait pas eu trop affaire à eux. Il les évitait voilà tout. Aussi quand elle leur intime de reprendre la route, il délaisse Roz quelques instants pour se relever et se mettre à porter de ce drôle de pantin.

- C’est pas notre passe-temps favori de tripoter du cadavre même si vous pensez le contraire. Mais si lui est ici, dit-il en montrant du doigt le corps, dans cet état, c’est peut-être pas pour rien. Je ne sais pas vous, mais je n’ai absolument pas envie de prendre sa place. D’autant…

Il fait une grimace et secoue la tête.

- Qu’il n’a rien à faire dans le coin a priori…

Tandis que le trio argumente, dissèque, ausculte, Beryla voit une petite silhouette s’approcher du groupe. Toutefois elle reste à distance raisonnable. Emmitouflée dans des couches de tissus disparate, elle se tient là, droite, à les observer sans oser avancer plus. Moins d’un mètre cinquante, menue, silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Points d'XP : 0

Personnage
Culte: Apocalyptique
Rang: Epervier
Résumé:
avatar
Apocalyptique
Apocalyptique
Pendant que Roz faisait ses observations sur le cadavre, Beryla, toujours un peu en retrait, avait décidé de se dégourdir les jambes. Après avoir mis sa moto sur béquille, elle fit les cent pas, écoutant de loin les conversations. Puis, sans vraiment se rendre compte comment, une silhouette apparut dans sa vision. Même si l'allure de l'inconnu ne semblait pas réellement dangereuse, elle se précipita pour se saisir de son arbalète,  puis, visant directement l’intrus, s'écria :

- Halte !!! N'approches pas plus ou tu es mort !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Points d'XP : 0

Personnage
Culte: Chroniqueur
Rang: Agent
Résumé:
avatar
Chroniqueur
Chroniqueur
Libertalia sentit le Spitalier se relever, plus qu'elle ne le vit. Sa forme imposante, composée de voutes lumineuses sous les yeux de son masque, se redressa face à elle et l'odeur particulière du culte lui parvint aux narines. Une odeur qu'elle n'appréciait guère. S'ajouta à ça les commentaires de l'homme dont l'absence de caractéristiques capillaires et la forme de son propre masque l'empêchait de se faire une idée plus précise du visage. Frustrant. Sans pour autant en ressentir un ton de défi, voire de reproche, Libertalia s'avança pourtant d'un pas vers lui... Mascarade pour mascarade.

– Dans ce cas, appuya-t-elle lentement. Raison de plus pour ne pas rester ici.

D'ordinaire plutôt curieuse et aventurière, Libertalia connaissait également ses limites. Et celles-ci commençaient par de la reconnaissance. Certes, évasive, mais un cadavre dans cet univers n'avait rien d'extraordinaire. Il ne faisait, pour l'heure, que les ralentir. Quand bien même les mots du Spitalier s'imprimèrent dans son cerveau comme une anomalie, sa mission passait avant tout et le bien être de son compagnon y compris. Si l'homme voyait un problème à leur avancée, qu'il le dise clairement. Beaucoup pensaient que les Chroniqueurs n'étaient que de farceurs énigmatiques et pourtant, on leur reprochait leur manque de tact. Alors quoi, énigmatiques ou franc parler ? Les autres devraient accorder quelques violons car, en ce qui concernait Libby, elle n'avait de mystérieux que son visage, comprenant sa cécité. Pour tout le reste, elle était un livre ouvert pour quiconque ne se fierait pas à la couverture. Pour l'heure, l'énigmatique casse noix n'était pas celui qu'on croyait.

Son oreille se tendit soudainement en arrière, comme une biche décèle un bruit avant même qu'il se produise. La voix de l'Apocalyptique lui vrilla les tympans alors que le son mélodieux produit par ses cordes vocales fendit l'air pour troubler la paix macabre du lieu. Libby tourna la tête vivement vers l'origine de la voix, et donc de l'Apocalyptique, puis à nouveau, elle scanna, à sa manière, les environs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sunsetkindaorange.com
Messages : 456
Points d'XP : 135

Personnage
Culte: Juge
Rang: Fambulicier
Résumé:
avatar
MJ
MJ
Le membre 'L13ERTALIA' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D6' : 6, 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.d3genesis.com
Messages : 28
Points d'XP : 0

Personnage
Culte: Spitalier
Rang: Famulancier
Résumé:
avatar
Spitalier
Spitalier
La Spitalière, après son examen et avoir livré ses conclusions à tous, resta accroupie en fixant le cadavre comme si elle essayait de rejouer mentalement la scène fatale de sa mort. Elle finit par secouer la tête, quoiqu'il se soit passé, il fallait savoir qui il était, quelqu'un devait surement le chercher quelque part. Roz fouilla dans les restes de tissus - chapeau compris - allant jusqu'à retourner le corps laissant le poncho sale s'échapper dans une bourrasque.

Aussi, elle ne réagit qu'à l'avertissement de Beryla, se redressant très lentement en récupérant son Dilacérateur et activa le Cylindre à Mollusk en direction de la silhouette comme une employée de banque cherchant à appuyer sur le bouton sous le comptoir sans attirer l'attention des preneurs d'otage.


HJ : Pour la fouille, ou plus exactement le fait de réussir à trouver quelque chose (s'il y a quelque chose), je fais un test de instinct 1 + perception 0 = 1 jet. Pour l'activation du mollusk et la compréhension ce qu'il pourrait renvoyer (je sais pas exactement comment ça marche :-P) je fais un test de science 4 + intel 2 = 6 jets. Et je laisse le MJ commenter les réussites/échecs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 456
Points d'XP : 135

Personnage
Culte: Juge
Rang: Fambulicier
Résumé:
avatar
MJ
MJ
Le membre 'Roz Quaglia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'D6' : 6

--------------------------------

#2 'D6' : 3, 1, 3, 3, 2, 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.d3genesis.com
Messages : 29
Points d'XP : 0

Personnage
Culte: Spitalier
Rang: Préserviste
Résumé:
avatar
L’injonction de Beryla stoppe toute volonté de la silhouette à s’approcher. Elle ne semble pas agressive et reste à sa place, silencieuse, le visage tourné vers l’apocalyptique. C’est un visage d’enfant. Les traits sont fins, ce qui laisse croire qu’il s’agit d’une jeune fille. Elle ne semble pas armée à moins qu’elle ne dissimule une arme sous les couches épaisses de vêtements. Dans son dos, elle porte un sac de toile.
Libby ne manque pas de repérer la silhouette. Un corps rayonnant, chaud, haut comme trois pommes. Elle repère une lame surement dans la manche gauche, mais petite : un coutelas tout au plus (HJ : réussite critique jet). Rien d’autre ne se détache sur le scanner de la chroniqueuse. Elle ne bouge pas, conformément à l’injonction de Beryla.
Roz, qui avait continué son examen mit rapidement la main sur un vieux Codex relié de cuir (HJ : Réussite critique Jet de fouille). C’est surement la première fois qu’elle voit de prêt cette bible législative qui accompagne chaque Juge. Chaque exemplaire est singulier. En l’ouvrant, elle découvre un texte écrit imprimé, reprenant les grandes lignes de la loi. Chaque partie est annotée à la main, modifiée ou commentée. Quelques pages intermédiaires ont été ajoutées, relatant des faits illustratifs ou de nouvelles règles inspirées d’une forme singulière de jurisprudence. Le Juge a été dépouillé de ses armes. Il ne reste sur lui que des choses inutiles. Les habits sont élimés, preuve d’une longue utilisation. Dans la poche arrière de son pantalon de toile, elle trouve un papier plié en quatre. Dessus, écrit grossièrement d’une écriture malhabile « Grangueul illisible sudest. Kartof 6. 2 ane pour sud »
Lorsque la silhouette fait son apparition, surprenant le groupe, Roz ne perd pas son sang froid. Par reflexe, elle s’équipe de son Dilacérateur (HJ : voir topic HJ. Je pars du principe que tu connais ton arme.) qu’elle active, prête à e faire usage. Le Mollusk à son embout ne réagit pas, pas plus que celui d’Armin restait sur son cheval. La silhouette, qui qu’elle soit, d’où qu’elle vienne, n’est pas contaminée par la Septie. Il ne s’agit pas non plus d’un Aberrant quoiqu’ils soient plutôt rares en Borca.
Armin se détache un peu du groupe, laissant la garde du cadavre à Roz. Se plaçant aux côtés de Libertalia, il observe attentivement la jeune fille. Il prend alors l’initiative de s’adresser à elle d’une voix douce et ferme à la fois

- Nous ne te voulons pas de mal ! Montre-nous tes mains s’il te plait ! Je suis le Préserviste Armin Haber et voici mes compagnons de voyage. Comment t’appelles-tu ?

La jeune fille hésita, jetant un coup d’œil farouche à Beryla qui la menaçait puis, lentement, elle leva les mains au-dessus de sa tête pour montrer qu’elles étaient vides. Elle répondit à Armin mais il fallait tendre l’oreille pour entendre sa voix fluette.

- Je m’appelle Merle. Je suis du Godet.

(HJ : Tout le monde me fait un jet de Legendes + Intellect)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Points d'XP : 0

Personnage
Culte: Chroniqueur
Rang: Agent
Résumé:
avatar
Chroniqueur
Chroniqueur
Ici, loin de la ville de métal, il ne fut pas difficile pour Libertalia de remarquer la lame dissimulée. Celle-ci brillait alors comme une image holographique d'une teinte plus violette que bleue, comme l'enfant. Enfant ou adulte, ça ne changeait rien, il était probablement infecté. Ou pas. Comment le savoir ? Elle douta que son masque fut capable de déceler une telle chose, c'était la première fois qu'elle en aurait eu besoin. Quand bien même, cela serait-il possible ? Comme pour les Spitaliers ?

En parlant de celui-ci, Libby tourna légèrement la tête pour que Armin apparaisse dans son rayon, juste de quoi visualiser sa silhouette, sentir son odeur et percevoir sa présence. Ce serait lui son guide visuel, cette fois. Et comme le Spitalier demeurait somme toute assez calme, elle jugea que le danger était minime. Car pour elle, il restait omniprésent, quoiqu'on en dise.

La voix de l'enfant, en revanche, lui parvint plus facilement.

(j'espère que je me plante pas sur le jet de dés ! 2 intel et 2 légendes, donc 4 dés.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sunsetkindaorange.com
Messages : 456
Points d'XP : 135

Personnage
Culte: Juge
Rang: Fambulicier
Résumé:
avatar
MJ
MJ
Le membre 'L13ERTALIA' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D6' : 1, 1, 6, 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.d3genesis.com
Messages : 33
Points d'XP : 0

Personnage
Culte: Apocalyptique
Rang: Epervier
Résumé:
avatar
Apocalyptique
Apocalyptique
Bien que l'inconnue semblait inoffensive, Beryla n'en demeurait pas moins sur ses gardes, gardant constante la pression de son doigt sur le déclencheur de l'arbalète.

Si sa force n'est pas plus grande que le ton de sa voix, on craint pas grands chose, pensa-t-elle néanmoins après que l'inconnue est annoncé son nom....

(hj : moi idem pour les dès, a priori 1 seul lancer)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 456
Points d'XP : 135

Personnage
Culte: Juge
Rang: Fambulicier
Résumé:
avatar
MJ
MJ
Le membre 'Beryla' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D6' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.d3genesis.com
Messages : 28
Points d'XP : 0

Personnage
Culte: Spitalier
Rang: Famulancier
Résumé:
avatar
Spitalier
Spitalier
Roz vérifia deux fois son mollusk avant de se détendre. Elle rangea soigneusement le résultat de sa fouille dans une poche de son pantalon. Le Préserviste avait prit les choses en main avec la petite fille, il était sans aucun doute le mieux placé dans le groupe pour ce genre de tâche.

La Famulancière lança un regard approbateur à l'Apocalyptique. Elle appréciait la méfiance dont elle faisait preuve, armée de son arbalète. Elle se mit dos à elle, enfin avec quelques mètres d'espace, pour surveiller leurs arrières. L'enfant pourrait très bien n'être qu'une diversion. De niveau 2. Le cadavre étant le niveau 1. Tordu, mais plausible dans la tête de la chauve.

Elle scrutait donc les environs, tout en essayant de se souvenir où elle avait déjà entendu "Godet".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 456
Points d'XP : 135

Personnage
Culte: Juge
Rang: Fambulicier
Résumé:
avatar
MJ
MJ
Le membre 'Roz Quaglia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D6' : 3, 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.d3genesis.com
 
[MISS. MJ] [Roz/Beryla/Libertalia/Tran Kill/Armin] Journey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» miss petite bergere pot de colle ( evreux 27)
» Haïti Couronne une Nouvelle Miss
» Anastagia Pierre Américaine d’origine haïtienne couronnée Miss Florida USA 2009
» Miss Haïti prendra d'assault Miss Univers le 23 Août!
» L'anniversaire de Miss Gwenny !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D3GENESIS :: TERRA D3GENESIS :: Ailleurs-