NAVIGATION
...
...

Partagez | 
 

 Libertalia, la grande furie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 42
Points d'XP : 0

Personnage
Culte: Chroniqueur
Rang: Agent
Résumé:
avatar
Chroniqueur
Chroniqueur
NOM DE NAISSANCE : Sigrid
ALIAS : L13ERTALIA
ÂGE : Entre 25 et 30 ans

CULTURE : Borca
CULTE : Chroniqueur

ATTRIBUTS :
INTELLECT : 1 + 1 = 2
PSYCHÉ : 2
INSTINCT : 2
CHARISME : 1 + 1 = 2
PHYSIQUE : 1
AGILITÉ : 1

COMPÉTENCES :
Connaissance des artefacts (INT) : 5 (Agent)
Négociation (INT) : 1 (base)
Légendes (INT) : 2
Technologie (INT) : 1 + 1 (base) = 3
Orientation (INS) : 2
Perception (INS) : 2
Volonté (PSY) : 2
Résistance (PHY) : 1
Artisanat (AGI) : 2
Considération (CHA) : 1

HISTOIRE :
Au 18e siècle, une colonie de pirates décide de s’installer à Madagascar pour y fonder une république égalitaire, tout en continuant à piller les navires passant à leur portée. La propriété est abolie, les ressources mises en commun ; les distinctions de classe, de sexe et de race disparaissent. On appelle ce grand mythe "La République de Libertalia".

Aujourd'hui, rares sont les personnes capables d'en parler. De l'ordre de un sur un million, j'imagine. Ca fait partie des bribes de culture qu'on retrouve de temps en temps. Un gigantesque puzzle d'histoire que l'on reconstitue pièce par pièce comme une oeuvre d'art. L'oeuvre de toute une vie.

A une époque, on nous aurait appelé des pirates aussi. Mon père adorait me raconter cette histoire. Depuis toute petite, il me parle de cette colonie, de ce qu'il a pu entendre, regrouper comme informations. C'est à croire que j'ai grandi au sein de la République. Je ne comprenais pas au début cette fascination, je me contentais d'écouter et d'imaginer les couleurs de cette jungle, l'odeur et la couleur du ciel. Des choses que je n'ai jamais vues de ma vie et que je ne verrai jamais. Pas parce qu'elles n'existent plus, mais parce que je ne saurai pas dire de quelle couleur est censé être le ciel.

Mes parents ont pris conscience de ma cécité assez jeune, puis, ils m'ont préparée pour le jour où les Chroniqueurs viendraient me chercher. Une aubaine pour moi, qu'ils me disaient. Une chance dans la vie ; un miracle.

Mes parents m'avaient transmis ce besoin de savoir, cette obsession de tout découvrir et de réunir des pièces d'un grand puzzle pour forger une magnifique oeuvre d'art. Il ne me restait plus que la voir.

Quand je suis devenue adolescente, je me suis proposée pour tester un nouvel équipement conçu par les Ferrailleurs pour des personnes comme moi : sourdes, aveugles ou possédant une défiance dans la perception, orientation... Daltoniens, dyslexiques... Cet appareil était censé générer une interface liée à notre cerveau pour nous représenter l'environnement tel qu'il est en réalité. Replacement des couleurs, interprétation de sons, mouvements... Ce n'était qu'un prototype, mais lorsque j'ai placé le masque sur ma tête, j'ai été submergée par un nouveau flux d'informations qui m'ont donné le vertige. J'ai juste eu le temps de m'asseoir.

Tout bougeait autour de moi, tout allait et venait, il y avait des couleurs qui filaient comme des étoiles devant mes yeux et le son était amplifié. Un cauchemar. Je n'ai pas tenu plus de dix secondes. Ils l'ont fait tester à un autre Chroniqueur qui a ressenti les mêmes gênes que moi.

Au fil des mois, le prototype était amélioré et à nouveau testé à chaque fois. C'était pénible de ne pas voir mais de ressentir autant de douleurs dans les yeux. Quand finalement les essais ont été concluants, j'ai compris d'où venaient toutes ces couleurs, et même certains sons. Chaque mouvement était interprété par une vague, comme un champs d'ondes. Et les sons m'informaient de la proximité d'un obstacle. Plus la vibration était forte, plus mon interface était lumineuse. Je pouvais même déceler certaines formes au coeur des vagues de couleur. J'ai ainsi pu découvrir une autre forme de vie. J'ai ainsi pu grandir. Parmi les miens.

Plusieurs années plus tard, je n'imagine plus ma vie sans ce masque qui me protège.

CARACTÈRE : Libertalia n'a pas grand chose d'une rebelle, mais c'est une grande curieuse exploratrice. Plutôt douce dans le caractère compte tenu de la situation, elle est pacifiste, mais sa loyauté envers son culte et la cause qu'elle défend la rend imprévisible en cas de crise. Sociable et à l'écoute, Libertalia émet tout de même des réserves face aux inconnus, mais surtout face à ses supérieurs.

PHYSIQUE : Longiligne, c'est probablement le seul indice qui laisse à penser que sous ce masque de Chroniqueur se cache une femme. Pour le reste, elle semble manquer de formes, sa musculature est faible et son vocodeur indique une voix grave. Sans la connaître, Libertalia ressemble plus à un grand adolescent qu'à un adulte dans la force de l'âge. De plus, elle favorise les fripes larges, notamment une sorte de poncho à capuche en guise d'épaulières, mais des pantalons près du corps, comme une seconde peau.
Pour qui la découvrirait sans son masque croiserait un regard vide derrière des yeux d'un bleu très clair. Son teint pâle manquant de soleil contraste grandement avec sa chevelure noire au carré.

HANDICAP : Aveugle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sunsetkindaorange.com
Messages : 459
Points d'XP : 135

Personnage
Culte: Juge
Rang: Fambulicier
Résumé:
avatar
MJ
MJ
Personnage validé (huhu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.d3genesis.com
 
Libertalia, la grande furie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» La plus grande fraude de l'histoire?
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
» Le début turbulent d'une grande amitier (PV Pelage Roux)
» Manger et boire restent un luxe pour la grande majorite!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D3GENESIS :: HORS-JEU :: Inscriptions-